Ecoute et co-développement

Changement en visibilité réduite
9 avril 2017

Développer sa posture manageriale avec ses collègues

J’aime énormément animer les sessions de co-développement, ces groupes de retour de pratiques qui réunissent des managers en séance de travail sur une problématique, un cas concret vécu par l’un des membres du groupe. Le processus est bien connu, schématiquement :

  • un manager, mettons Arnaud, propose une situation de son quotidien, dans laquelle il se demande comment avancer. Par exemple, une partie de mon équipe est démobilisée, que puis-je faire ? Que puis-je faire bouger dans mon comportement pour qu’eux bougent ?
  • Suit une phase d’écoute des collègues, qui posent des questions pour bien comprendre le contexte de la situation. Ce qui dure environs 30mn. Puis quand cette phase d’écoute s’achève et qu’Arnaud a reformulé sa question au groupe…
  • …les collègues formulent des préconisations, et c’est Arnaud qui se met à l’écoute de ses collègues. Et se retient de commenter ou de se justifier. Ce dernier dira à la fin ce qu’il peut retenir de positif pour lui dans ce qui lui a été proposé.

Une des grandes forces de ce processus, c’est qu’il fait travailler à fond, entre collègues, une des principales attitudes d’un manager performant : écouter attentivement et activement son collaborateur avant de préconiser quelque chose. Comprendre où ce dernier en est avant de lui dire comment il pourrait avancer. Ce qui non seulement permet d’être pertinent, mais également d’aider le collaborateur à se sentir adulte et engagé. Une attitude plutôt à encourager dans une équipe. Du coup, la séance de codéveloppement donne à l’apporteur de cas non seulement des pistes pour avancer, mais elle permet à chacun de s’entraîner à cette posture de fond du manager : bien écouter, pour faire des préconisations vraiment aidantes et génératrices d’engagement